Parution : novembre 2014

Public : adolescents et adultes

Format : A5

Pages : 399

Couverture : Maelis

Version papier illustrée
Commander en version Kindle Amazon

Commander en version papier sur Lulu

Quatrième de couverture

Lire le début du livre (PDF)

Les chapitres illustrés


Lorsque la rebelle Fara Nalinott atteint l’âge de 20 ans, elle doit se soumettre à la première fécondation d’une série ordonnée par le gouvernement de la planète Okaboka, dite « la Planète des Femmes ». Mais Fara n’a rien d’une future mère, d’autant que son rêve, envers et contre tout, est de devenir soldate ! Son idole, c’est la fière générale Ka-Zael, fille aînée de l’impitoyable reine d’Okaboka. Dans ce but, elle s’entraîne dur depuis l’enfance afin de prouver qu’elle n’appartient pas à la bonne caste.

Lorsque le prisonnier Merser Rehal se voit destiné à féconder une Okane de la caste des reproductrices d’Okaboka, il sait qu’il devra se soumettre à la volonté de ses geôlières, sinon son sort sera infiniment pire. Il a cinq jours pour convaincre Fara de se laisser faire, mais celle-ci se montre plus que rétive. Alors il prend le temps de lui parler et de faire connaissance. Pourquoi cette jeune fille veut-elle donner la mort plutôt que la vie ? Et quelle idée germe dans sa jolie tête pour échapper à son destin ? Merser hait cette planète et ses femmes impitoyables, il ne rêve que de retourner sur Tagoresse, sa terre natale. Cependant, Fara pourrait bien l’entraîner avec elle vers un destin tout à fait inattendu.

La trilogie des Mondes d’Orilonde décrit la guerre des sexes au cœur de planètes où les exaltantes relations humaines supplantent la froide technologie. Ce deuxième volume conclut l’histoire démarrée avec « Les hommes de Tagoresse », tandis que le troisième volume intitulé « Les enfants de Tagoresse » mettra en scène une nouvelle histoire.


OKABOKA

TAGORESSE